Entreprises : comment vous débarasser des boues résiduaires ?

Les boues résiduaires, aussi appelées boues d’épuration, constituent le principale déchet généré par les stations d’épuration. Elles peuvent être liquides, sèches, pâteuses ou solides, mais elles restent toujours encombrantes. Certaines peuvent même s’avérer toxiques. Pour s’en défaire, les entreprises doivent  passer par plusieurs étapes. 

Découvrez lesquelles dans cet article !

1. Extraire la matière

Pour vous séparer de vos boues, la première étape consiste en l’extraction. Plusieurs actions permettent l’extraction : le pompage, le curage et le dragage. Si vous disposez vous-même du matériel approprié, utilisez une pompe à boues ou des dragues aspiratrices. La première nécessite que vous ayez au préalable vidé l’eau, tandis que la drague s’utilise davantage dans les lagunes ou les ports.

Si vous n’êtes pas en mesure de procéder vous-même à l’extraction des boues, demandez à des professionnels de le faire pour vous. Pour prendre connaissance des actions envisageables dans votre situation, découvrez le site de cette solution pour professionnels.

2. Prétraiter et déshydrater les effluents

La phase de prétraitement permet de ne récupérer que la boue, et de laisser de côté les déchets ayant pu s’agglutiner dans la matière, comme les feuilles d’arbres par exemple. Cela évite aux équipements de déshydratation d’être endommagés par des matériaux aux traitements desquels ils ne sont pas prévus. Deuxième avantage : les déchets pollués sont moins nombreux.

L’opération de déshydratation de la boue sépare les composants aqueux du reste de la matière. Ainsi, le volume à traiter perd nettement en volume. En rendant l’effluent solide, il devient plus facile de le transporter et de « travailler » la matière. 

Ces solutions sont mobiles, les équipes habilitées à procéder au traitement des boues se rendront directement sur le site à traiter.

Les entreprises spécialisées dans ce secteur d’activité tiennent compte de deux enjeux lorsqu’elles interviennent : l’économie et l’écologie. N’hésitez pas à questionner votre interlocuteur à ce propos avant d’arrêter votre choix de manière définitive sur une société de traitement des effluents.