Quelles sont les craintes à court terme avec le bouleversement climatique ?

Le changement climatique est en fait un bouleversement climatique par sa rapidité. L’Homme a réussi en quelques décennies à emballer la machine Terre par sa frénésie de consommation et d’énergies fossiles.

Les changements climatiques sont donc à très court terme et nous le vivons dès à présent quelque soit notre lieu d’habitation sur Terre !

Des phénomènes climatiques extrêmes

Dans de nombreux pays, il existe des phénomènes climatiques extrêmes et de plus en plus fréquents. Les modèles de simulations des scientifiques prédisent une intensification des pluies intenses responsables d’inondations dans certaines régions et pour d’autres des épisodes de sécheresse très long.

Ainsi l’hémisphère sud qui est déjà durement touché par la pauvreté va être fortement impacté par les sécheresse. L’Afrique sud-ouest du sahel qui depuis les années 1970 est en sécheresse quasi permanente verra son désert s’étendre encore et encore. La ville du Cap en Afrique du Sud a connu en 2018 une sécheresse sans précédent. Si cela continu, la ville devra s’approvisionner en captant les icebergs de l’Antarctique à la dérive ou dessaler directement l’eau de mer… Une perspective qui est pour le moins non durable pour une civilisation. C’est ainsi que toute l’Afrique du Sud sera touchée si elle ne l’est pas déjà par la sécheresse.

Selon une étude de Nature, le terme “changement climatique” a bon dos. Car l’Homme est le seul responsable de ce qui lui arrive à cause d’une mauvaise gestion de l’eau, d’une augmentation continuelle de la population humaine et de la destruction de la forêt qui est une source indispensable à la naissance des pluies !

Les incendies de forêt et le changement climatique

Le risque de sécheresse serait multiplié par trois dans certaines régions selon les scientifiques. Les forêts sont pourtant indispensables et à conserver à tout prix pour lutter contre le CO2 de l’atmosphère.

Mais l’augmentation des températures et la diminution de la pluviométrie vont mettre en péril toutes les forêts du monde à un moment ou à un autre. Pour les conserver il faut les protéger à très court terme par des moyens matériels et humain. Dans le même temps, il faut planter des milliards d’arbres pour contrer ce phénomène avant 2050, l’âge où les arbres de 30 ans seront considérés comme jeunes adultes et prêts à capter le maximum de CO2 et à rejeter de l’Oxygène !La forêt est l’élément moteur du climat, des pluies, de la biodiversité et de la pluie.